Vous vous posez des questions sur les matières recyclées? Quels sont les avantages, les inconvénients? Comment les utilisez ? Greeny Bird Dress a enquêté pour vous.

Les matières synthétiques ( exemple : polyester ou nylon ) :
Elles peuvent être obtenues par dissolution ou fusion de déchets textiles (produits abimés, chutes de coupes par exemple) mais aussi de déchets non textiles (bouteilles en plastique, filets de pêches).
Dans le cas de la fusion, on va broyer la matière, la faire fondre et créer de nouveaux filaments. On obtient alors une matière de bonne qualité mais dont le reyclage ne sera pas infini.
Pour la dissolution, on va ajouter une étape de dissolution chimique entre le broyage et la fonte de la matière. L’avantage de cette technique est d’obtenir une matière d’une qualité équivalente à une matière neuve, et recyclable à l’infini.

Avantages :
Les fibres synthétiques proviennent du pétrole, réduire leurs productions permet de limiter l’utilisation de ressources naturelles
La matière de départ n’est donc pas forcément textile.
Les fils obtenus sont des fibres longues, de qualité. On peut utiliser du 100% recyclé.

Inconvénients :
Toutes les matières synthétiques relarguent des micro-particules dans l’eau lors du lavage. Le seul moyen d’empêcher cela est d’utiliser un filet de lavage appelé Guppy Friends.



Les matières naturelles ( coton ou laine ) :
La méthode la plus employée est l’effilochage : les textiles récupérés sont triés par couleur, puis broyés mécaniquement. Les fibres sont séparées par une effilocheuse. Cette fibre sera alors refilée pour être ensuite retissée ou tricotée.

Avantages :
Le recyclage peut être fait localement , pas besoin de commander à l’autre bout du monde ( ce qui est rarement le cas pour le coton par exemple).
On va réutiliser de la matière déjà existante : on évite la destruction de matière encore utilisable et économise la première étape du cycle de vie (la production de la matière première).

Inconvénients :
Le recyclage des fibres naturelles reste énergivore car même si on ne passe pas par l’étape de production de la matière première on ajoute l’étape de broyage qui est une étape industrielle supplémentaire au processus traditionnel.
Le broyage va abîmer les fibres, réduire leur longueur et donc leur résistance. Un produit 100% coton recyclé sera de mauvaise qualité, le tissu risquerait de boulocher ou de se déchirer. On perd donc l’intérêt de donner une deuxième vie à ces fibres!
Les industriels vont alors mélanger ces fibres courtes avec des plus longues : fibres naturelles non recyclées ou à des fibres synthétiques recyclées .
Un mélange classique est par exemple 60% coton recyclé / 40% polyester.
On utilisera du coton 100% recyclé lorsque la résistance n’est pas nécessaire ( exemple : en isolant thermique)

Vous souhaitez en savoir davantage ? N’hésitez pas à jeter un œil sur les formations en ligne, spécialement dédiées à ce sujet :

sources:
Hopaal.com
Wedressfair.fr
Cours Ensait – recyclage textile

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.