La sneakers 100% recyclable d’adidas

Pour la collection P/E 2021, Adidas proposera Futurecraft.loop : une sneakers 100% recyclable, on décrypte sur GreenyBirdDress :

Rappel et historique de la marque Adidas avec le recyclage :

En 2015 : Adidas et Parley for the Oceans avaient alors présenté une chaussure doté d’une tige entièrement fabriquée grâce à des fibres et des fils issus de déchets plastiques marins recyclés. J’en parle dans chacune de mes interventions 🙂

Caroline Lejamble – Support d’intervention MS MIM – ENSAIT

Aujourd’hui; Adidas s’engage à utiliser exclusivement du polyester recyclé dans l’intégralité de ses produits d’ici 2024.

Les étapes de dé-fabrication et de fabrication de la sneakers :

Une fois la paire usée récupérée, elle est lavée et réduite à l’état de granules. Il s’agit dont de fils de polyester neufs et issus d’autres paires de basket, afin de confectionner ces sneakers. Ces paires usées sont totalement fondues pour recréer de nouvelles sneakers. Ainsi, la boucle est bouclée : on parle d’économie circulaire « en boucle fermée ».

Le projet Futurecraft.loop est une réponse au problème que représentent les déchets plastiques, surtout dans les mers. Ce projet propose un modèle de fabrication circulaire dans lequel les matières premières peuvent être recyclées à l’infini. On parle alors en terme marketing de matière régénérée.

Les chaussures de sport sont généralement fabriquées à partir d’un mélange complexe de matériaux et d’éléments collés les uns aux autres, ce qui en fait un produit qui ne peut être recyclé qu’en objets de moindre valeur et qualité.

Ces toutes nouvelles paires reposent sur une approche d’éco-conception produits, en mêlant à cela la circularité matière : elles sont composées d’un seul et unique matériau et assemblées sans aucune colle. Chaque élément est constitué de TPU recyclable à 100 % transformé en fil, tricoté, façonné et assemblé avec une semelle intermédiaire « Boost ».

Il existe deux types de TPU, celui utilisé ici est le TPU AU (polyesters) : ils s’hydrolysent mais on une très bonne résistance aux huiles.

Une fois les chaussures en fin de vie, c’est au propriétaire de ramener la paire en magasin Adidas : elles sont alors lavées et réduites en granules, puis refondues afin de créer le matériau de base d’une nouvelle paire de chaussures, sans aucune perte ni aucun déchet. Le problème ici finalement est que la circularité et la biodégradabilité doivent être crées en conditions d’usine. Cela me rappelle la sneakers de Lenzing, produite en quelques matériaux seulement (plus d’info ICI).

Tanyaradzwa Sahanga, Responsable de l’innovation technologique indique :

Nous voulions créer un nouveau type de produits que nous pourrions récupérer, broyer et réutiliser pour confectionner de nouveaux produits adidas. Nous étions conscients que c’était un objectif ambitieux ! D’ailleurs, à plusieurs reprises, nous avons été confrontés à des problèmes techniques délicats à surmonter, mais maintenant que nous avons fait cette première percée, la donne a changé ! Nous ne pouvons pas créer un futur ‘circulaire’ seul, nous avons besoin que tout le monde participe.


Suivez-moi pour ne rien manquer des actualités durables ici :

https://www.facebook.com/GreenyBird/
https://www.instagram.com/greenybirddress/
https://www.linkedin.com/notifications/

  Si vous souhaitez me poser des questions, n’hésitez pas à me contacter via mes réseaux sociaux, ou directement à cette adresse : @greenybirddress@gmail.com


Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *