Des alternatives au coton conventionnel ?

Le secteur de la mode en transition.

De nombreux efforts sont faits par les marques et enseignes aujourd’hui pour proposer de produits plus « green »; en revanche, il reste difficile pour ces marques de déterminer la provenance des matières premières utilisées, de par la complexité de la chaîne de valeur, qui rend la traçabilité des matériaux et de leurs conditions de production intraçables.

Des efforts déjà menés par en enseignes, pour proposer une sélection de matières plus « écologique »

Figure 2 : La mode éthique, qu’est ce que c’est ?

Aujourd’hui, on parle de plus en plus de coton biologique, de chanvre, de tencel, de lin et de laine.

Mais saviez-vous que le coton biologique est moins résistant qu’un coton conventionnel et consomme quatre fois plus d’eau ?

En effet, dans un champs  de coton biologique, il faut savoir que la pousse n’est pas maîtrisée et que, lors de la récolte, vous obtenez des longueurs de fils de taille tout à fait différentes, ce que rend le travail plus compliqué, et la bourre moins solide.

Figure 3 : Répartition du marché de l’habillement (2017)

Ces nouvelles fibres ont-elles leur place chez les enseignes de mode ?

Ces nouvelles fibres (toutes celles qui se trouvent aussi dans le blog 🙂 ) pourraient donc remplacer le coton, la fibre la plus utilisée dans l’industrie textile, mais aussi la plus polluante, ou la soie, qui nécessite d’ébouillanter vivant 6600 ver à soie pour un kilogramme de fil, le cuir tanné au chrome IV, est responsable d’une pollution des eaux très importante, ou même les fibres synthétiques comme le polyester, qui nécessite environ 1,5 kg de pétrole pour produire 1kg de polyester.

Pouvoir proposer des alternatives semble indispensable et la place de ces fibres est primordiale et incontournable.

83% des enseignes pensent que commercialiser des vêtements bio en répondant aux critères d’une mode éthique peut améliorer leur image

On entend donc de plus plus aujourd’hui des lancement de produits en matières innovantes chez les marques, afin de montrer aux consommateurs leur intérêt pour la problématique et faire des tests sur la viabilité économique de ces produits.


Suivez-moi pour ne rien manquer des actualités durables ici :

https://www.facebook.com/GreenyBird/ https://www.instagram.com/greenybirddress/ https://www.linkedin.com/notifications/
Si vous souhaitez me poser des questions, n’hésitez pas à me contacter via mes réseaux sociaux, ou directement à cette adresse : @greenybirddress@gmail.com

Sources

Pr. Anne Perwuelz – Professor – GEMTEX Laboratory

https://exoticfibers.wixsite.com/accueil

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *